ANDRÉ VEREECKEN

Exposition personnelle

Site internet à la mémoire de l'artiste André Vereecken (1932-2017).
Website ter nagedachtenis aan de kunstenaar André Vereecken (1932-2017).

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

℗2020 ©2021

EXPOSITION ANDRÉ VEREECKEN

1972 - TENTOONSTELLING ANDRÉ VEREECKEN - GALERIJ NOVA - MECHELEN

Affiche de 'l'exposition André Vereecken

Galerie Nova 1972

Invitation au vernissage André Vereecken Galerie Nova 1972

 

Sur l'invitation :

Quand on rencontre André Vereecken, on le voit, pour ainsi dire, penser. Derrière son front haut et ses yeux profonds, les étoiles et les constellations, les pensées étranges, les signes, les excroissances, les créatures étranges se vautrent. André Vereecken parle la langue du devin, du prophète. La suie et le sang, les larmes et l'amour définissent ses formes, épaississent ses couleurs. Il raconte mille histoires étranges, mais reste toujours un peintre. Les gens le comprennent toujours et jamais. Son travail est comme un "roman-fleuve" pictural, imparable, avec des épisodes toujours différents.

                                                                      Jan D'Haese

Introduction de l'exposition: Jan D'Haese, critique d'art
Discours d'ouverture: Leo Wuyts

André Vereecken. Homme + Femme avec enfant Z (Z=Né malade) 1972.

Catalogue de l'exposition Galerie Nova

André Vereecken, langage des devins et prophètes….

André Vereecken est un homme particulier. Enfant, il se sent attiré par la peinture. Il est formé à l'Académie des beaux-arts de Sint-Niklaas et disparaît ensuite de la scène artistique. Il n'abandonne pas la peinture, mais pratiquement personne ne sait ce qu'il fait - en toute solitude - et quels rêves étranges l'occupent.

Il y a quelques années, André Vereecken présente soudainement une exposition individuelle à la galerie Waumans à Sint-Niklaas. Entre-temps, il a atteint l'âge de 36 ans, est marié et père de six enfants. Certaines personnes qui suivent l’art de près regardent avec étonnement.

Qui est cet André Vereecken qui démontre de façon si inattendue un curieux talent ? Comment se fait-il qu'un homme qui s'avère en savoir autant, ait gardé le silence pendant si longtemps ? André Vereecken répond. Pas avec des mots, mais avec des expositions à Lokeren, à Sint-Martens-Latem, à Anvers. Il parle rarement, mais il est constamment au travail. Après le travail manuel quotidien "pour gagner sa vie", il laisse libre cours à son imagination. 

Il raconte, note et entrelace des impressions fantaisistes et bizarres. Il s'éloigne d'un expressionnisme teinté de brun, dans une zone qui a été précédemment exploitée par Picasso, Klee, Miro, Frits van den Berghe. C'est vrai qu'il faut penser à ces noms, mais au final on tombe toujours sur ... André Vereecken. Parce qu'il est assez vieux, assez mûr pour être lui-même, pour composer son propre fantasme et pour établir ses propres lois artistiques.

Quand on rencontre André Vereecken, on le voit, pour ainsi dire, penser. Derrière son front haut et ses yeux profonds, les étoiles et les constellations, les pensées étranges, les signes, les excroissances, les créatures étranges se vautrent. André Vereecken parle la langue du devin, du prophète. La suie et le sang, les larmes et l'amour définissent ses formes, épaississent ses couleurs. Il raconte mille histoires étranges, mais reste toujours un peintre. Les gens le comprennent toujours et jamais. Son travail est comme un "roman-fleuve" pictural, imparable, avec des épisodes toujours changeants.

Vous pouvez écrire des livres sur son travail. Ou simplement le regarder d'une manière perplexe. Et se demander : Qu'est-ce qu'il va nous montrer, nous filmer, approfondir avec clairvoyance, chanter d'une manière fantastique, et jusqu'où, très loin, très loin il va marcher, trébucher, tituber, avancer. André Vereecken est venu à nous en de nombreuses occasions et reste le grand inconnu.

 

Jan D'Haese

Dans la solitude, il a créé son propre monde; sobre en soi, solitaire, un peu timide...

Artiste Vereecken dans la galerie Nova

Le vendredi 12 mai a eu lieu dans la galerie Nova à Mechelen « l'avant-dernier vernissage de la saison jubilaire », comme l'a annoncé Leo Wuyts dans le discours de bienvenue de l'exposition des œuvres de André Vereecken. Ceci en présence de l’adjoint au maire Cornelis, mais d'autre part regrettant que de nombreux fidèles manquaient, Leo Wuyts a qualifié l'actuel exposant un homme surprenant avec un « travail étonnant », une révélation en termes d'expression, de formulation, de couleurs et de design. Jan D'Haese a ensuite donné des informations sur l'auteur et son œuvre exposée.

André Vereecken a 40 ans, dans sa jeunesse il a suivi l'Académie des beaux-arts de Sint-Niklaas, a terminé cette étude, s'est marié, est devenu père de 6 enfants et travaille maintenant comme ébéniste dans la ville de Sint-Niklaas.

Plutôt retiré - et cela faute de temps - André Vereecken travailla à la peinture, en silence total, hors de toute divulgation, jusqu'à il y a deux ans, après une exposition de groupe dans laquelle il a été découvert en tant qu'artiste naturel. Là où il s'appuyait sur l'expressionnisme de Constant Permeke avec des nuances brunes et fanées, il a trouvé une nouvelle direction, une nouvelle dimension avec plus de couleurs, un kaléidoscope de couleurs et de figures, une sorte d'histoire visuelle ou de bande dessinée, mais toujours reconnaissable et fascinante. Dans la solitude, il a créé son propre monde ; sobre en soi, solitaire, un peu timide, il a construit son monde, sa vision sur des événements contemporains symboliques, magiques, avec des signes et des figures particulières. Ses peintures sont des contes d'histoires étranges, un "roman-fleuve" pictural, imparable dans son imagination. Son travail est cérébralement construit, pensé et testé, consciemment recréé, une cristallisation du monde d'aujourd'hui.

Jan D'Haese a conclu son plaidoyer passionné en faisant également référence aux plus belles gravures, graphiquement justifiées, dans lesquelles André Vereecken visualise également son monde, à sa manière. Une visite à cette exposition est une véritable confrontation avec une vision picturale particulière, surprenante et fascinante de nos temps modernes. Toutes les œuvres sont construites autour de la "figure", l'homme, dans laquelle le graphisme et la peinture sont étroitement liés, colorés comme une peinture fauviste. De nombreuses figures montrent une affinité étroite avec Picasso, mystérieuse et choquante.

L'exposition, qui vaut la peine d'être visitée, restera ouverte jusqu'au 20 mai 1972. (inconnu)

Les œuvres exposées d'André Vereecken :

1. Femme myope avec harem / 2. Figure qui se dupe lui-même / 3. Homme au chapeau rouge / 4. Une femme avec un problème jaune sur la tête / 5. Homme + femme avec enfant Z / 6. Figure à la table chinoise / 7. Figure avec une bête dans le pied / 8. Figure / 9. Figure avec rectangle / 10. Femme avec un chapeau fait maison / 11. Figure avec cerf-volant / 12. Femme avec un animal en liberté / 13. Trois femmes dans l'eau / 14. Cheval qui pense qu'il devrait vivre au galop / 15. Femmes attendent un poisson / 16. Figure verte avec un poisson-sein / 17. Femme avec des poids / 18. Figure assise dans un miroir / 19. Figures avec un chien flottant qui passe / 20. Le rêve d'un autre homme / 21. Le voyeur / 22. La fête jaune / 23. Une figure qui étudie pour devenir un hibou / 24. Femme avec un poisson nageur sur la tête / 25. Lever du soleil avec figure / 26. Acrobates IV / 27. Gravure / 28. Acrobates I / 29. Acrobates II / 30. Acrobates III / 31. Jumeaux assis / 32. Intrus / 33. Trois figures / 34. Harleking / 35. Figure qui s'est construit un bateau / 36. Femme pour le plaisir / 37. Figure dansant vers l'autre forêt / 38. Friscoman avec dents problématiques / 39. Le dernier de la portée / 40. Figurine sautillante avec du poisson dans le ventre / 41. La famille qui grandit / 42. Figure à l'écoute en noir / 43. Figure avec chapeau

 

André Vereecken. "Jumeaux assis" gravure/ets

De kunstwerken tentoongesteld waren:

1. Bijziende vrouw met harem / 2. Figuur die zichzelf wat wijs maakt / 3. Man met roden hoed / 4. Vrouw met geel probleem op haar hoofd / 5. Man + Vrouw met Z kind / 6. Figuur aan Chinese tafel / 7. Figuur met beest in haar voet / 8. Figuur / 9. Figuur met rechthoek / 10. Vrouw met zelfgemaakte hoed / 11. Figuur met vlieger / 12. Figuur met loslopend dier / 13. Drie vrouwen in het water / 14. Paard dat denkt in galop te moeten leven / 15. Vrouwen verwachtende enen vis / 16. Groen figuur met borstvis / 17. Vrouw met gewichten / 18. Figuur zittend in spiegel / 19. Figuren met voorbijzwevende hond / 20. De droom van een ander man / 21. De gluurfiguur / 22. Het gele feest / 23. Figuur dat uil probeert te worden / 24. Vrouw met zwemmende vis op haar hoofd / 25. Zonsopgang met figuur / 26. Akrobaten IV / 27. Ets / 28. De akrobaten I / 29. Akrobaten II / 30. Akrobaten III / 31. Zittende tweeling / 32. Herenboer / 33. Drie figuren / 34. Harleking / 35. Figuur die zichzelf een boot bouwde / 36. Vrouw voor het plezier / 37. Figuur dansend naar het ander bos / 38. Friscoman met probleemgebit / 39. Het Nakomertje / 40. Opspringend figuur met vis in haar bulk / 41. Het opgroeiend geslacht / 42. Zwart luisterend figuur / 43. Figuur met hoed

André Vereecken. "Figurine sautillante avec du poisson dans le ventre" gravure/ets.

Jubilé Galerie Nova 1971-1972

Ils ouvrent ensemble la saison du jubilé :

Rik Slabbinck - Hubert Malflait - Jack Godderis - Maurice Schelck - Hubert De Vries - Felix de Boeck - Octave Landuyt - Jef van Tuerenhout - Edgard Tytgat

Ensuite, individuellement:

Willy Bosschem - Hubert Minnebo - Roland Monteyne - Marcel Cockx - Hans Kitslaar - Arthur van Assche - Jan Cobbaert - Bernard Kirchgaesser - Bruno Rossi - André Vereecken - Maricka Klimovicova - André Goezu