ANDRÉ VEREECKEN

Exposition collective

Site internet à la mémoire de l'artiste André Vereecken (1932-2017).
Website ter nagedachtenis aan de kunstenaar André Vereecken (1932-2017).

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

©℗2020

EXPOSITION "POINT DE CONTACT - ART RELIGIEUX MODERNE"

1972 - TENTOONSTELLING "RAAKPUNT-MODERNE RELIGIEUZE KUNST" - SINT-AUDOMARUS KERK - VINKEM-BEAUVOORDE

EXPOSITION

Point de contact - Art Religieux Moderne

 

Selectie: de heer Jan D’Haese

Opstelling: de heer Willy Bosschem

Organisatie: Opbouwwerk IJzerstreek v.z.w.

Medewerking: V.V.V. Veurne-Ambacht v.z.w.

 

Introduction: Jan D’Haese

Inauguration expo: Maurice Vandamme, maire de Beauvoorde

Les œuvres d'art exposées ont été réalisées par les artistes suivants :

Roger Bonduel - Willy Bosschem - Oscar Colbrandt - Felix De Boeck - Paul De Bruyne - James Ensor - Jos Hendrickx - George Minne - Achiel Pauwels - Dirk Pauwels - Albert Servaes - Jakob Smits - Gustaaf Van De Woestijne - André Vereecken - Luc Verstraete

Invitation au vernissage "Raakpunt " Art religieux moderne 1972

Dans l'église-musée de Beauvoorde

Art religieux moderne

Le portail de l'église Sint-Audomarus du XVIe siècle à Vinkem-Beauvoorde, qui a récemment été retiré du culte et est maintenant utilisé comme espace d'exposition, est orné à côté d'un «Christ en croix» en céramique de Paul De Bruyne (Gent) et une tête du Christ de 16 mètres carrés de Willy Bosschem de (Gentse/Oostende) un poème de Jan D'Haese.

Ce poème aborde la contestation que le même initiateur a exprimée lors de la cérémonie d'ouverture de cette exposition sur l'art religieux moderne, à l'intérieur de l'église Sint-Audomarus.

Sculptures et peintures, gravures, céramiques, dessins, lithographies, groupes de sculptures en bronze ou en béton, tant de maîtres décédés que d'artistes contemporains, sont réunis ici sous la devise "point de contact".

Ce point de contact est précisément l'émotion religieuse commune qui caractérise toutes les œuvres. Aucune concession n'a été faite au modernisme dans le choix, bien que certaines œuvres d'Achiel Pauwels (Gand 1932), Dirk Pauwels (Gand 1944), André Vereecken (Sint-Pauwels 1932) et Luc Verstraete (Eeklo 1928) soient satiriques et socialement critiques.

Les pièces maîtresses sont certainement des œuvres de James Ensor, George Minne, Albert Servaes et Gustave Van de Woestijne. Pour beaucoup, cependant, quelques peintures à l'huile et dessins au fusain d'Oscar Colbrandt et de Jos Hendrickx seront surtout une découverte.

Jan D'Haese ne pouvait manquer de saisir cette occasion pour mettre à nouveau en lumière la politique culturelle de notre pays : le "Lazarus" de Servaes et le "Christ dans le désert", qui peuvent être considérés comme des sommets de l'art religieux moderne, ont été refusés par les musées qui les possèdent pour cette occasion encore exceptionnelle. Néanmoins, ce "point de contact" dans la campagne de Beauvoorde et surtout dans cette église-musée remplie d'humeur peut être qualifié de très réussi.                                                                                                  J.M. Pylyser

Vous trouverez de plus amples informations sur cette exposition ici Ons Erfdeel. Jaargang 15 (1972)